Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Le Département aide au développement du territoire lançonnais
Aménagement du territoire

Le Département aide au développement du territoire lançonnais

17.01.2019

En visite à Lançon-Provence, Martine Vassal est venue entériner ses engagements de campagne, grâce à la réalisation de projets indispensables au quotidien des habitants.

Dans la salle du Conseil municipal de Lançon-Provence, plus une chaise n’est libre. Chacun est venu entendre ce que le passé lui a promis et que le présent et le futur lui offrent. « C’était presqu’une évidence d’investir dans cette commune, afin de respecter ma volonté d’équilibre des territoires ». A la tribune, la Présidente du Conseil départemental énumère les différents projets réalisés et ceux à venir. A ses côtés, le maire Michel Mille, Maurice Rey Vice-président du Conseil départemental délégué à la sécurité, Jean-Pierre Bouvet Vice-Président du Conseil départemental délégué aux routes et Valérie Guarino, Conseillère départementale déléguée aux collèges acquiescent. Il faut dire que quelques minutes avant, le tour de cette commune de 9000 habitants a permis de se rendre compte des efforts réalisés dans plusieurs domaines.

 

13 morts en 7 ans

« C’est un bilan dramatique. Il y a eu 13 morts en 7 ans sur cette route et personne ne faisait rien. Heureusement pour la sécurité de tous, le Département a pris les choses à bras-le-corps ». Michel Mille a raison car le constat est là. La RD113 qui longe Lançon-Provence était particulièrement accidentogène. Il a fallu la création d’un rond-point réduisant la vitesse et régulant le trafic pour qu’enfin on assure la sécurité des automobilistes et des habitants. Entièrement financé par le Conseil départemental, le giratoire des Nouens a nécessité un investissement d’1,2 millions d’euros. « Nous allons bientôt poursuivre ce travail de sécurisation de la RD19 jusqu’à la Fare-les-Oliviers. Des travaux débuteront en 2020 pour un montant de 3,2 millions d’euros », a promis Martine Vassal.

La police au cœur de la ville

En matière de sécurité, un autre gros effort a aussi été consenti puisque les locaux de la police municipale situés à l’entrée de Lançon-Provence ont été déplacés sur la place principale du cœur de ville. De l’avis même d’un agent de police, « c’est vraiment un plus pour les habitants. Nous sommes plus près d’eux et de leurs problèmes quotidiens avec des locaux plus spacieux ». Le Département a pris en charge 56% du montant de l’opération, soit 310 000 euros permettant la création de locaux rénovés et fonctionnels.

L’architecte Rudy Ricciotti aux commandes du futur collège

« J’ai promis à ma fille qu’elle irait au collège à Lançon. Elle a aujourd’hui 40 ans… ». Avec cette anecdote, Richard Mille met en exergue la longue attente de ce vieux serpent de mer. De toutes les communes des Bouches-du-Rhône de près de 10 000 habitants, Lançon-Provence est la seule à ne pas disposer d’un collège. « Ça n’a pas été simple, a martelé Martine Vassal, car le recteur ne voulait pas de nouvelle construction. Il a fallu le convaincre que 500 élèves vont chaque jour en car ou en voiture dans des établissements alentours. Mais ensemble, on y est enfin arrivé ». Et pour réaliser ce bâtiment tant attendu, c’est l’architecte du Mucem Rudy Ricciotti qui a finalement été choisi. « L’emplacement est une ancienne carrière, là où l’effort, le labeur, le travail ont été présents. C’est ce qui va transparaitre dans ce nouveau collège qui sera une mémoire de cette carrière ». Et devant les membres élus du Conseil municipal des jeunes, Martine Vassal a conclu par une promesse : « En accord avec le recteur, on va lancer une consultation et c’est vous les jeunes, les futurs utilisateurs, qui allez choisir le nom de ce collège. Et merci de vous engager dans la vie citoyenne, ça nous encourage à travailler pour votre avenir ». L’établissement qui accueillera 750 élèves avec une demi-pension ouvrira ses portes à la rentrée 2021. C’est le Département qui prendra en charge la totalité du coût de ce chantier, soit 22 millions d’euros. 


Ces projets ne sont que le début du développement du territoire lançonnais puisque prochainement un Contrat départemental de développement et d’aménagement sera signé entre la commune et le Conseil départemental.

OG

 

Infos pratiques