Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Le Département s’engage pour la mobilité des Provençaux
Retour sur...

Le Département s’engage pour la mobilité des Provençaux

09.03.2017

Financé pour moitié par le Département, le Bus à haut niveau de service (BHNS) Castellane-Luminy, circulera en grande partie sur des voies en site propre en 2018. La première tranche de travaux, inaugurée le 9 mars, préfigure un nouveau service performant de transport en commun.

A Marseille, les étudiants du campus de Luminy le savent bien, en transport en commun, le trajet depuis et vers le centre de Marseille est souvent une galère. Mais en 2018, les usagers devraient respirer un peu en gagnant 20% de temps de parcours sur l’itinéraire Castellane-Luminy grâce à la mise en service des Bus à haut niveau de service.

Des couloirs de bus en site propre

Un premier pas a d’ores et déjà été franchi avec l’inauguration le 9 mars de la première tranche de travaux du futur BHNS. Cette dernière permet  aux bus de circuler sur des voies en site propre sur un tronçon situé entre le Pont Mireille et l’Obélisque de Mazargues. Sur cette portion, la voirie a été requalifiée avec des aménagements urbains tels que pistes cyclables, dépose-minute, aménagements paysagers et prochainement un parking de rabattement. A terme en 2018, c’est l’itinéraire de l’actuelle ligne 21, la plus fréquentée du réseau avec plus 5,2 millions de voyageurs par an, qui sera configuré en BHNS. Le futur BHNS contribuera à désenclaver le site, qui constitue une entrée de la ville, grâce à des couloirs dédiés sur près de 70% du trajet. Une bonne nouvelle pour les résidents de ce secteur et pour les quelque 13 000 personnes qui travaillent quotidiennement sur le pôle de Luminy. «La mobilité des Provençaux est une condition sine qua non du développement de la Provence» a insisté Martine Vassal lors de l’inauguration des premiers travaux et « c’est la raison pour laquelle le Département a investi à parts égales avec la Métropole dans le BHNS Castellane-Luminy, à hauteur de 21 millions d’euros», soit plus de 45% du financement.

Un investissement qui s’inscrit dans le Plan départemental pour la mobilité élaboré par le Département et qui prévoit  300 millions d’euros en cinq ans pour cofinancer des opérations indispensables pour les déplacements sur le territoire (lire ci-dessous).

Un service performant

Le BHNS desservira ainsi les équipements importants et générateurs de trafic (Stade Vélodrome, Parc Chanot, campus Luminy) et sera connecté aux réseaux métro et tram et aux bus urbains et interurbains du pôle d’échange de Castellane. Bref, il permettra de proposer sur cet itinéraire un service performant pour répondre aux attentes des usagers : fréquence élevée (5 à 8 mn), régularité, rapidité, plages horaires étendues. Pour Jean-Pierre Serrus, vice-président de la métropole en charge des transports : « C’est la préfiguration de ce que nos transports en commun devraient être : permettre aux résidents d’être à moins de dix minutes d’un système de transport en commun connecté à d’autres modes de déplacement».

Un plan départemental pour la mobilité

Devant l’impérieuse nécessité de doter le territoire de « transports dignes du 21e siècle », Martine Vassal, présidente du Département, déploie depuis 2015 un plan pour la mobilité des Provençaux. Quelque 300 millions d’euros en cinq ans sont mobilisés sur des opérations attendues par tous, particulièrement sur les interactions rail-route. D’ores et déjà, 7 projets sont bouclés comme l’amélioration de la ligne ferroviaire Marseille Gardanne Aix ou les voies réservées aux autocars sur les autoroutes A7, A51, et A50. D’autres suivront pour le BHNS Aix’press, le Val tram entre la Bouilladisse et Aubagne ou encore la première tranche du Boulevard Urbain Sud à Marseille.

Infos pratiques