Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Le plan Charlemagne est voté et prépare les collèges de demain
Jeunesse

Le plan Charlemagne est voté et prépare les collèges de demain

18.10.2017

Lors de la séance publique du Conseil départemental, le Plan Charlemagne, qui vise à préparer l’avenir des collégiens dans les Bouches-du-Rhône à l’horizon 2027, a été voté mardi 17 octobre à l’unanimité. Une belle unité qui montre que le jouer collectif fonctionne !

Depuis la rentrée de septembre, Martine Vassal, Présidente du Département, s’est à de multiples reprises déplacée dans les collèges pour présenter le plan Charlemagne, un plan stratégique et d’envergure, courant sur les dix années à venir. Objectif : miser sur la jeunesse et préparer le collège de demain pour que nos collégiens étudient dans les meilleures conditions possibles.

Lors de la séance publique mardi 17 octobre, chacun des groupes politiques s’est exprimé favorablement en faveur de ce plan, « réservé à l’avenir de nos enfants », a estimé Martine Vassal, avant de poursuivre : « Il s’agit d’un effort financier sans précédent, avec 2,5 milliards d’euros sur dix ans. Nous anticipons mais nous n’improvisons pas ! »

Un département en expansion

Valérie Guarino, Conseillère départementale déléguée aux Collèges, s’est chargée de la présentation détaillée du Plan, décliné en trois volets : « Au total, ce seront 51 actions que nous allons mener sur les dix à venir, pour améliorer les conditions de travail des collégiens et du personnel éducatif. Nous allons faire en sorte que la totalité des établissements, publics et privés, soient sécurisés et modernisés, avec le développement des usages numériques pour une pédagogie innovante. »

Ce plan stratégique se veut majeur et c’est là toute la noblesse des responsables politiques du département que de mettre en œuvre ce grand plan Charlemagne en direction de nos collégiens. Car, comme le rappelait justement Bernard Beignier, Recteur de l’Académie d’Aix-Marseille, « les Bouches-du-Rhône sont un département en expansion démographique avec 7200 collégiens supplémentaires en 2025 », expansion et défi auxquels Martine Vassal entend répondre notamment par la mise en œuvre de ce grand plan, voté, donc, à l’unanimité.

Pas d’augmentation d’impôts

Cette séance publique a également fait l’objet de débats autour des orientations budgétaires, avec un engagement fort de la collectivité par la voix de Didier Réault, rapporteur du Bugdet : « Il n’y aura aucune augmentation des impôts d’ici la fin du mandat (2021, NDR). Le contribuable n’a pas à payer le désengagement de l’Etat ! » Une position forte, accompagnée par une autre mesure que Martine Vassal a décidé de prendre : « L’Etat arrête les contrats aidés, nous nous engageons à maintenir les contrats aidés dans les collèges et dans la médiation, pour un peu plus de dix millions d’euros par an. »

Tout savoir sur le Plan Charlemagne :https://www.departement13.fr/plan-charlemagne/

Infos pratiques