Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Rénovation de l’Eglise des Réformés , Martine Vassal : « Agir pour ne pas attendre le pire »
Culture

Rénovation de l’Eglise des Réformés , Martine Vassal : « Agir pour ne pas attendre le pire »

10.05.2019

L’église Saint-Vincent-de-Paul, ou des Réformés, va entamer sa rénovation extérieure et intérieure. Un lancement soutenu par Martine Vassal, Présidente du Conseil départemental, dans le cadre de la rénovation du patrimoine marseillais.

C’est avec justesse et très à propos que le « Gloria » de Schubert a résonné ce mardi 7 mai dans l’église Saint-Vincent-de-Paul à Marseille. Les notes de cette messe et les voix de l’orchestre philarmonique de Marseille célèbrent le futur renouveau de cette église, plus communément appelée par les Marseillais « les Réformés ». Car à partir du mois de septembre, de nombreux travaux vont être engagés et ce pendant 3 ans.

15 millions d’euros engagés

« Nous sommes passés du stade de sauvegarde à l’état de rénovation, et je vous en remercie » a souligné Monseigneur Pontier, Archevêque de Marseille, rendant grâce aux investissements de la Ville de Marseille et du Département, qui investit 80% des 15 millions d’euros nécessaires aux travaux. Pour ce bâtiment classé au titre des monuments historiques en 2015, plusieurs projets sont envisagés. A commencer par la rénovation de la toiture et des chéneaux, afin d’assurer la sécurité de la couverture de l’édifice.

Après avoir renforcé les fondements, c’est toute la partie extérieure qui va être transformée avec principalement la restauration des façades, des flèches occidentales, des gargouilles et des vitraux.

« L’église est un repère »

Pour Martine Vassal, Présidente du Conseil départemental, l’urgence est là. « Lorsque nous sommes arrivés en 2015, plusieurs édifices marseillais menaçaient de s’effondrer. Mais l’église est un repère et il fallait investir et agir pour ne pas attendre le pire ». Le programme de rénovation du patrimoine a donc été engagé depuis 2015 et 20,5 millions d’euros y sont consacrés. Grâce à cette aide départementale, à partir de septembre, tous les artisans seront à pied d’œuvre : couvreurs, tailleurs de pierre, verriers, ces orfèvres de l’architecture vont investir le lieu tout en préservant l’activité diocésaine.

Des travaux qui seront réalisés dans l’esprit de l’architecte de l’époque, François Raybaud, dont les plans ont été retrouvés en 2015.

D’ici 3 ans, l’église Saint-Vincent-de-Paul dont la destruction fut un temps envisagée au début des années 80, retrouvera sa splendeur et son éclat d’antan, en toute sécurité. Comme un symbole de la reconquête du patrimoine marseillais.
 

O.G.
 

 

24 églises rénovées

Le Département a mobilisé une enveloppe de 15,5 millions d’euros en faveur du patrimoine cultuel de la cité phocéenne. Réfection des toitures, rénovation des vitraux, renforcement des colonnes, mise en sécurité des façades, ce sont au total 24 églises marseillaises qui vont bénéficier de ces aides :

Église Les Réformés Saint-Vincent-de-Paul (1er), église Saint-Férreol-Les Augustins (1er), église Sainte-Trinité (1er), église Saint-Charles (1er), église des Grands Carmes (2e), église Saint-Lazare (3e), église Saint-Martin-d’Arenc (3e), église des Chartreux (4e), église Sainte-Marie-Madeleine (4e), église Saint-Michel (5e), église Saint-Pierre (5e), église Saint-Joseph (6e), église Notre-Dame-du-Mont (6e), abbaye de Saint-Victor (7e), église Notre-Dame-des-Neiges (8e), église de Saint-Giniez (8e), église Mazargues Saint-Roch (9e), églises des Camoins (11e), église Saint-Dominique (11e), église Saint-Marcel (11e), église Saint-Just (13e), église Saint-Paul (13e), église des Aygalades (15e), église Saint-André (16e).

 

 

Infos pratiques