Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Département des Bouches-du-Rhône

Renforcer l'attractivité

Un territoire doit mettre en avant ses points forts pour accroître son attractivité. Jouer collectif est la clé de l’attractivité. Les exemples réussis de marques métropolitaines (Barcelone, Amsterdam) préconisent de même les rapprochements entre le secteur public et le secteur privé, entre décideurs politiques et acteurs économiques et culturels. A titre d’exemple, on peut citer ainsi l’initiative du « Contrat de Destination Provence » initié, entre autres, par le Département des Bouches-du-Rhône, qui a été signé par de nombreuses entreprises du tourisme.

Les axes d’intervention s’articulent autour du rayonnement du territoire, du développement économique et de l’emploi, du progrès social et d’un modèle de développement urbain adapté aux espaces méditerranéens. Il s’agit de soutenir et développer les projets plus aptes à constituer les emblèmes de la ville méditerranéenne durable et les mobiliser sur la relance de l’économie par l’innovation.

Participer à la réflexion stratégique sur le positionnement du territoire pour contribuer à le valoriser auprès des cibles définies amène à construire et consolider les réseaux de partenaires économiques et institutionnels, ou à participer à la définition et la mise en œuvre d’événements à rayonnement international, comme, par exemple, « Marseille Provence Gastronomie 2019 ». De mars à décembre, MPG2019 permet de mettre en avant les productions locales, de promouvoir les circuits courts et valoriser les savoir-faire et les produits d’exception de notre territoire à travers plus de 1 000 événements festifs et gourmands.

Au-delà de l’aspect gustatif et gastronomique, MPG 2019 est aussi un formidable tremplin pour l’économie sur le territoire. Si la filière agricole emploie déjà 18 000 personnes et la restauration 32 000, le Département mise sur cette manifestation pour rendre la Provence encore plus attractive en 2019 et ainsi dynamiser le secteur touristique.

 

En savoir plus

L’appréciation de l’attractivité socio-économique des Bouches-du-Rhône intègre à la fois sa capacité à attirer mais aussi à retenir les acteurs (individus ou organismes, dont les entreprises). Les critères sont nombreux : population, taux d’emploi, trafic portuaire, nombre d’équipements de congrès et de parcs d’exposition, investissements en immobilier d’entreprise, taux de création d’entreprises, nombre de datacenters, nombre d’étudiants de l’enseignement supérieur, nombre de pépinières, incubateurs et accélérateurs, fréquentation annuelle de touristes, nombre de croisiéristes, nombre de musées, nombre de connections aéroportuaires directes à l’international, présence d’un Corps consulaire, nombre de stades sportifs, prix des transports en commun, prix moyen du m² pour l’achat d’un appartement en centres-villes, etc.

Une part significative des domaines couverts concerne très directement l’enjeu de la création d’emploi. L’objectif du Département est donc de soutenir le développement de la Provence en impulsant une dynamique de Grands Projets :

  • Couverture numérique du territoire : suivi des déploiements privés au regard des conventions passées avec les opérateurs ; validation d’un Plan numérique sur les usages ;
  • Croisière fluviale : positionnement du Département et de Provence Tourisme en tant que pilotes du projet et validation du process ; - Semidep – La Ciotat Shipyards : accompagnement de la mise en œuvre du nouveau projet stratégique ; expertise juridique et financière des nouveaux projets ;
  • Grand Port Maritime de Marseille (GPMM) : engagement pour la rénovation d’infrastructures portuaires ; participation à une gouvernance concertée des projets via la « Charte Métropole-Port » ; projet numérique « Smart Port » ; projet de transfert de la gare du Canet à Mourepiane ; études pour des solutions moins polluantes du stationnement des navires ;
  • Euromed : finalisation de la phase 1 ; lancement des premières opérations sur l’extension, nouveau protocole pluriannuel d’extension à partir de 2020 ;
  • Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur (LNPCA) : dans l’attente des décisions de l’Etat, poursuite d’un soutien au projet en concertation et du financement des études
  • Plan Mobilité : poursuite de la mise en œuvre du Plan, à mi-2019, plus de 275 M€ de subventions ont d’ores et déjà été votés pour près de 30 opérations représentant un investissement total de plus de 680 M€.
  • Aéroport Marseille-Provence : présence au sein des instances et suivi de la future éventuelle privatisation