Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Département des Bouches-du-Rhône

Lutte contre le cancer, la Provence en pointe

Le Département est un acteur majeur dans la lutte contre le cancer : pour preuve, le financement du MRIdian, appareil de thérapie exceptionnel pour l’Institut Paoli-Calmettes et l’aide apportée à l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille.

Il aura fallu plusieurs mois pour le mettre en place mais le nouvel équipement de radiothérapie est aujourd’hui bien fonctionnel à l’IPC. Et c’est une révolution que cet outil installé pour la première fois en France. Sa principale caractéristique est de coupler un accélérateur linéaire de particules à l’IRM (imagerie par résonnance magnétique) dans le traitement de la radiothérapie. “Il est beaucoup plus précis qu’un appareil classique, ce qui préserve les tissus environnants et cible précisément la lésion”, argue Agnès Tallet, chef du service de radiothérapie.

Une avancée exceptionnelle dans la radiothérapie adaptative, particulièrement utile dans les traitements complexes de certains cancers comme celui du foie ou du pancréas.

LE MRIDIAN, POUR LA PREMIÈRE FOIS EN FRANCE

“Cette acquisition permet à nos radiothérapeutes de gagner en efficacité et en précision, et d’atteindre des tumeurs que l’on ne pouvait pas irradier par le passé”, détaille le professeur Viens, directeur de l’IPC. Ce programme s’inscrit dans le cadre de la Fédération Unicancer au sein de laquelle le centre de cancérologie de Dijon, celui de Montpellier et l’IPC établissent un projet scientifique dans le but de faire progresser les traitements personnalisés en radiothérapie. Marseille est la troisième ville européenne à se doter d’un tel équipement. Pour boucler le budget d’acquisition de 8 millions d’euros, l’IPC a fait appel pour partie aux collectivités, le Département et la Métropole apportant une contribution de 2 millions d’euros.

15 MILLIONS POUR L’IPC4

Un travail à l’unisson qui n’a pas échappé à Martine Vassal : “Nous sommes tous concernés par la maladie. Et toutes les collectivités, tous les élus sont aux côtés de ceux qui prennent part à l’amélioration des soins et à la progression de la recherche. Depuis 2015, la santé est dans le top de nos priorités même si ce n’est pas une compétence obligatoire”.

Pour preuve, l’aide de 15 millions d’euros pour la construction d’IPC4 qui en aura coûté presque 40. Ce bâtiment qui a ouvert ses portes à l’automne 2018 est spécialisé dans la prise en charge des cancers hématologiques. Des équipements exceptionnels pour lutter efficacement contre toutes les formes de cancer.

DES OUTILS EFFICACES POUR LES HÔPITAUX NORD ET LA TIMONE

La prise en charge des cancers nécessite une concertation de tous les acteurs locaux. Depuis longtemps, le Département contribue à la lutte contre la maladie, essentiellement par l’acquisition de matériels. En 2019, l’Assemblée départementale a voté un financement de 1,3 million d’euros.

Cette aide va permettre notamment aux hôpitaux de La Timone et Nord de bénéficier de nouveaux équipements de radiothérapie. Comme un scanner de simulation possédant la technique 4D de contrôle qualité pour les patients ou encore une console de planification de protonthérapie pour le traitement des enfants. Tous ces équipements au nom parfois complexe permettent surtout de bénéficier d’outils de pointe et efficaces dans la lutte contre les cancers.