Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Département des Bouches-du-Rhône

Les bus en mode électrique

Le Département et la Métropole

engagent des moyens sans précédent

pour une stratégie territoriale de

mobilité axée sur des transports

collectifs propres.

Ainsi, dès 2019, à Aix-en-Provence, quelque 16 000 voyageurs devraient emprunter chaque jour la nouvelle ligne de Bus à haut niveau de service “L’Aixpress” qui desservira les points névralgiques de la cité du Roy René. 7,2 kilomètres dont 80 % en site propre, pour relier le nordouest au sud-est de la ville, en passant par le centre, en 25 minutes.

UN BHNS PROPRE À AIX-EN-PROVENCE

“L’Aixpress” est l’une des illustrations des mesures que le Département et la Métropole mettent en place dans le cadre de l’Agenda environnemental pour lutter contre la pollution.
En effet, c’est une flotte de 15 véhicules 100 % électriques qui assurera la desserte des 19 stations de la ligne dotée d’un dispositif de recharge rapide aux deux terminus.

15 BUS ÉLECTRIQUES À MARSEILLE

À Marseille aussi, les expérimentations de lignes 100 % électriques sont vouées à être généralisées. Après la première ligne de bus tout électrique de France (ligne 82 reliant Arenc au Pharo) lancée en 2016, la Métropole avec le soutien du Département à hauteur de 50 % va procéder à l’acquisition de 15 bus 100 % électriques pour la RTM et investir dans un système innovant dans un dépôt permettant de tester différents modes de rechargement. Enfin, d’ici 2021, le Département investira 4,5 millions d’euros pour permettre l’achat de 50 autocars équipés de la technologie GNV (Gaz naturel pour Véhicules), un carburant plus écologique.


LE “CAR+” + DE MOBILITÉ ET - DE CO2 ENTRE AIX ET MARSEILLE

Plus de places, plus de services, et plus de mobilité sur la ligne interurbaine la plus fréquentée d’Europe. C’est ce qu’offre “Car+”, un car à haut niveau de service dédié à la ligne 50 Aix-Marseille.

10 nouveaux cars à double étage, financés à 70 % par le Département, permettent de transporter 92 voyageurs contre 67 dans un autocar classique, circulent ainsi depuis septembre dernier sur cette ligne, avec des amplitudes horaires élargies, des fréquences cadencées et un itinéraire direct.

Pour un gain de temps non négligeable notamment aux heures de pointe, ils empruntent également 7 kilomètres de voies réservées sur l’A7 et l’A51. Ces tronçons dédiés aux autocars sont d’ailleurs voués à se développer sur les axes autoroutiers du territoire, 40 kilomètres supplémentaires sont programmés d’ici à 2021.

Bruno GENZANA
Vice-président du Conseil départemental,
délégué à l’Environnement et au Développement durable

“Jamais le Département des Bouches-du-Rhône ne s’était engagé avec autant de détermination pour améliorer la qualité de l’air, accompagner la transition énergétique et protéger notre littoral et la biodiversité. L’Agenda environnemental, ce sont des mesures concrètes qui donneront rapidement des résultats tangibles et visibles.”