Incendies : les bénévoles des Comités feux et des Réserves communales sur le front

Soutenus par le Département, les 2600 bénévoles des Comités communaux Feux de forêt et des Réserves Communales de Sécurité Civile des Bouches-du-Rhône sont sur le front des incendies depuis le début de l’été, mobilisés comme l’ensemble des forces de sécurité civile, pour prévenir des éventuels départs de feu et sensibiliser habitants et touristes sur les bons comportements en période sensible.

 

Les Comités communaux Feux de forêt et des Réserves Communales de Sécurité Civile des Bouches-du-Rhône sont mobilisés comme l’ensemble des forces de sécurité civile, pour prévenir des éventuels départs de feu et sensibiliser habitants et touristes sur les bons comportements en période sensible.

Vêtus de leur tenue orange, les bénévoles des CCFF/RCSC sont formés par l’association départementale des CCFF/RCSC sur le terrain et disposent d’une connaissance globale de la forêt, de sa gestion, de la réglementation, des moyens de secours, de la cartographie des pistes de Défense de la forêt contre l’incendie (DFCI), des gestes de premiers secours, et des techniques de conduite des engins de protection.

Objectifs : détecter et intervenir au plus tôt sur les feux naissants mais également aider les secours, guider les sapeurs-pompiers et assister les populations évacuées en cas d’incendie. Et c’est là l’un des points forts de ces structures communales.

Nombreuses interventions sur les feux naissants

«Les bénévoles sont des locaux qui connaissent très bien leur territoire et peuvent ainsi guider les sapeurs-pompiers et les renforts extérieurs venus d’autres départements lors du déploiement des moyens de défense contre les incendies » explique Jean-Louis Jauffret, coordinateur des CCFF/RCSC des Bouches-du-Rhône et secrétaire général de l’association départementale des CCFF et RCSC. «Cet été, de très nombreux feux naissants ont été éteints par les équipes» ajoute-t-il (lire ci-dessous). Les Comités communaux ainsi que les Réserves communales, gérés par les communes et soutenus par le Département, font en effet intégralement partie de la gestion des incendies aux côtés des forces de sécurité civile (SDIS, ONF, Forestiers-Sapeurs…).

«Nous avons tous besoin les uns des autres. Collectivement, nous sommes tous utiles » se félicite le secrétaire général. L’association départementale, représentée par son Président Philippe Charrin, maire de Vauvenargues, signera d’ailleurs prochainement une convention avec le Service départemental d’incendie et de secours témoignant de la collaboration des deux acteurs dans la prévention-incendie et plus largement de la prévention des risques naturels.

Acteur de la prévention incendie

Une partie des missions des Comités feux et des Réserves communales s’effectue également tout au long de l’année en dehors des périodes estivales, notamment pour sensibiliser et informer habitants, promeneurs et touristes sur la réglementation et sur les bonnes pratiques à adopter.

Dans le département, plus de 70% des espaces forestiers appartiennent à des propriétaires privés. L’un des rôles essentiels des bénévoles est de rappeler notamment aux habitants des communes sur lesquelles ils exercent leurs missions, les obligations légales de débroussaillement autour des habitations*. «Depuis deux ans, nous connaissons des gros incendies dans le département. Nous nous sommes donc mobilisés en amont auprès des propriétaires concernés par les Obligations légales de débroussaillement, car nous sentions une baisse de la vigilance et des pratiques de débroussaillement» indique  le secrétaire général avant de préciser : «Cet été, de nombreuses zones d’habitation ont été protégées lors des incendies, certes par les Sapeurs-pompiers, mais aussi grâce au débroussaillement effectué.»

Il  reste encore de gros efforts à faire, mais il semblerait que les messages soient passés». D’ailleurs au regard des incendies qui ont frappé le département,  le secrétaire général constate la mobilisation des habitants.

«En réaction, face à l’ampleur des feux de forêt de l’été, nous recevons de nombreuses demandes pour intégrer les CCFF/RCSC en tant que bénévole. Et ce qui nous fait plaisir, c’est que les jeunes souhaitent en faire partie. C’est un signe positif de sens civique et de mobilisation que nous nous devons d’encourager».

*50 mètres autour de l’habitation 

Les Comités communaux Feux de Forêt dans le département, c’est :

-2600 bénévoles

-83 communes (sur 119) disposant d’un CCFF ou d’une RCSC

-600 bénévoles formés par an

-6 050 patrouilles (soit 52 300 heures)

-7 700 heures en vigie

-120 interventions sur feux naissants

-411 assistances aux secours

Chiffres 2016 (en prévision à la hausse pour 2017)

 

Plus d’infos : www.comites-feux.com