Faire de l'accessibilité une priorité

Le Département engage un plan unique d’accompagnement des personnes en situation de handicap intégrant le logement, l’accessibilité, les transports et l’aide aux proches aidants.

Alors que près de 12 millions de personnes vivent en France avec un handicap et que les Bouches-du-Rhône comptent plus de 131 000 personnes déclarées en situation de handicap (décembre 2016), le Département lance un plan d’envergure, qui sera voté en décembre 2017, dont l’objectif est de tout mettre en oeuvre pour faire du handicap une priorité d’intervention de la collectivité.

Étalé sur 7 ans, de 2018 à 2025, ce plan unique a l’ambition de répondre aux besoins quotidiens en proposant des moyens concrets et adaptés à la réalisation du projet de vie et à l’exercice des droits des personnes et de leur famille, en accélérant la programmation de l’accessibilité des sites, en diversifiant les domaines d’intervention, le tout au nom du principe de l’équité territoriale.

TRANSPORT, LOGEMENT, ACCESSIBILITÉ

Ce plan repose sur des axes opérationnels conçus à partir des besoins concrets des personnes en situation de handicap et leurs aidants. Pour offrir un département accessible à tous, d’ici à 2025, le Département s’engage à lancer les chantiers de 228 sites (collèges, bâtiments,…) sur l’ensemble du territoire pour un montant estimé à 47 millions d’euros. Autre exemple, une aide spécifique sera attribuée à 46 communes pour la mise aux normes des établissements recevant du public. Ce plan portera également sur un partenariat mutualisé avec la Métropole Aix-Marseille Provence pour organiser les transports spécialisés des élèves et des étudiants handicapés sur une partie du territoire. Ou encore la mise en accessibilité des stations de métro notamment Castellane, Saint- Charles ou La Timone. Toutes les sphères de la vie quotidienne sont concernées comme le logement avec un accroissement considérable de l’offre de logements adaptés et sécurisés en vue de préserver l’autonomie des personnes, et agir en faveur de leur épanouissement personnel.

Reste que certaines personnes en situation de handicap nécessitent une prise en charge adaptée en établissement. Aussi, le Plan met la priorité sur la création de nouvelles capacités d’accueil notamment pour les jeunes adultes.

LE DROIT AU RÉPIT

Enfin, les aidants devant être soutenus, le plan prévoit d’améliorer le droit au répit sur tout le territoire en créant des Maisons départementales des aidants, en renforçant l’accès aux informations et en développant les partenariats avec les associations pour mettre en place des actions collectives dans le but de favoriser la vie citoyenne et le lien social entre tous. Ce plan stratégique fait le pari de la solidarité en consacrant au handicap des moyens sans précédent, bien au-delà des compétences obligatoires du Département.

Le témoin

Simon Tawittian, bénéficiaire de l’aide au logement adapté

“AMÉNAGER, C’EST GAGNER EN AUTONOMIE”

“Se déplacer chez soi en fauteuil roulant est extrêmement compliqué au quotidien si le logement n’est pas adapté. L’aide du Département, par l’intermédiaire de l’association Creedat, spécialisée dans l’aménagement des lieux de vie, m’a permis d’effectuer des travaux spécifiques dans ma salle de bains, adaptés à mon handicap. Je peux dire que, depuis, j’ai gagné en autonomie”.

Journées handi-citoyennes

Comment amener les jeunes à comprendre ce que signifie être différent dans son corps et dans son psychisme ? Comment vivre dans la cité avec son handicap ? Comment se comporter face à une personne aveugle ? Comment vit-on quand on est sourd ? Comment fait-on pour se déplacer en fauteuil ?...

Pour répondre à toutes ces questions, la 3e édition des Journées handi-citoyennes se tiendra du 12 au 16 février 2018, à l’Hôtel du Département. À cette occasion, les collégiens des Bouches-du-Rhône sont invités à vivre le quotidien des personnes en situation de handicap, durant une demi-journée, à travers des parcours ludiques et pédagogiques et se verront décerner le diplôme d’handicitoyen.

Un rendez-vous pour favoriser le vivre ensemble et changer le regard des jeunes sur le handicap.


SANDRA DALBIN, Vice-présidente du Conseil départementale, déléguée aux personnes handicapées

“Le Département se mobilise fortement en faveur des personnes en situation de handicap. Il existe une volonté de faire de l’inclusion de ces personnes une grande cause départementale. De nombreux projets sont en cours afin de répondre aux attentes et aux besoins de ces personnes mais également aux aidants avec, notamment, la mise en ligne courant 2018, d’un nouveau site internet MDPH (www.mdph13.fr) et la création d’une plateforme téléphonique pour s’informer et simplifier les formalités ; un nouveau schéma départemental et, enfin, un plan handicap innovant. Il existe une vraie volonté d’oeuvrer pour le bien-être des personnes les plus fragiles, de leurs familles et de soutenir les associations qui font un travail remarquable.”