MPG2019 : Année de la gastronomie en Provence

À l’initiative du Département, l’année qui s’ouvre sera celle de la gastronomie dans le cadre d’un événement unique “Marseille Provence Gastronomie 2019”, placé sous le parrainage du chef triplement étoilé Gérald Passedat.

MPG2019, un pari d’avenir pour la Provence

A l’initiative du Département des Bouches-du-Rhône et de Provence Tourisme, l’année 2019 est placée sous le signe de la gastronomie. Animations, banquets, pique-niques géants, expositions, l’opération Marseille Provence Gastronomie 2019 (MPG2019) met à l’honneur les produits du terroir et le savoir-faire des agriculteurs, viticulteurs, artisans et chefs cuisiniers. D’abord destiné à tous les Provençaux, cet événement est aussi une formidable occasion de dynamiser l’économie, l’emploi et le tourisme sur le territoire. 

Un événement gourmand et populaire

Premier département producteur de tomates, de salades, d’olives, de riz, 15 000 hectares dédiés à l’agriculture biologique, des dizaines d’appellations certifiées et contrôlées, les Bouches-du-Rhône disposent d’un terroir riche et généreux qui mérite d’être valorisé au-delà de ses frontières. C’est à partir de ce constat que Martine Vassal, Présidente du Conseil départemental, a décidé de lancer MPG2019. «J’ai voulu valoriser ces atouts à travers un événement qui soit d’abord populaire. Je souhaite que les habitants de ce territoire prennent plaisir à échanger et à se rencontrer autour de nos formidables produits et le talent de ceux qui les subliment ». A travers plus de 1 000 événements dans 70 communes, en famille ou entre amis, Provençaux et visiteurs pourront se retrouver sous le signe du partage et de la convivialité.

Un tremplin pour l’attractivité et l’économie du territoire

Au-delà de sa dimension gourmande et festive, MPG2019 entend également donner un nouveau souffle à l’économie provençale. Le Département, qui fait de l’emploi sa priorité, compte dans un premier temps sur cette grande manifestation pour valoriser les circuits courts et les petits producteurs. «La riziculture, la viticulture, l’oléiculture ou bien d’autres formes d’agriculture sont des viviers d’emplois extrêmement importants pour notre territoire. Je compte bien que cette opération puisse apporter une embellie à notre marché du travail», espère Martine Vassal, pour qui c’est aussi « une belle opportunité d’inscrire la Provence comme une destination gastronomique». Ainsi, dynamiser l’attractivité du territoire pour attirer davantage de touristes pourrait bien faire le bonheur des hôteliers, restaurateurs et plus généralement des commerçants dans tous les secteurs d’activités.

Si l’année 2019 s’annonce enrichissante à tout point de vue pour la Provence, Martine Vassal compte bien faire perdurer les effets positifs à travers le temps. «Cette année de la gastronomie doit être le point de départ d’une prise de conscience collective, notamment au niveau de notre jeunesse. Il est nécessaire de réapprendre à bien manger, à respecter l’environnement, à préserver son territoire et le faire rayonner dans tous les domaines. C’est un pari sur l’avenir».

Guillaume Sourrieu : en équilibre, entre terre et mer

 

Retrouvez toutes les informations
sur le site officiel
de l'année de la Gastronomie
en Provence