Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Département des Bouches-du-Rhône

Martine Vassal : "Partageons notre art de vivre"

Alors que s’ouvre MPG2019, Martine Vassal, Présidente du Conseil départemental, à l’initiative de cette année de la gastronomie, nous en explique le sens, les enjeux et sa volonté d’en faire une fête populaire, partagée par le plus grand nombre, dans un esprit de convivialité.

Vous lancez “MPG2019”, pourquoi avoir choisi de mettre à l’honneur la gastronomie provençale en 2019 ?

Martine Vassal : La gastronomie fait partie de l’identité de notre territoire. En Provence, nous avons des lieux, des produits, des chefs d’exception, une nature généreuse, un terroir. J’ai voulu valoriser ces atouts à travers un événement qui soit d’abord populaire. Je souhaite que les habitants de ce territoire prennent plaisir à échanger et à se rencontrer à l’occasion des très nombreuses manifestations proposées jusqu’au mois de décembre.
MPG2019 revêt également une dimension économique. Il existe ici un dynamisme gastronomique porté par tous les acteurs de la filière. Ce formidable élan, nous devons le pérenniser parce qu’il constitue un vecteur de rayonnement et d’attractivité bien au-delà de nos frontières. C’est une belle opportunité d’inscrire la Provence comme une destination gastronomique. Les secteurs de l’agriculture, de la restauration et de l’hôtellerie sont des viviers d’emplois et je compte bien que MPG2019 puisse également apporter une embellie à notre marché du travail.

Qu’est ce qui attend les habitants du département et les visiteurs durant cette année ?

M. V. : Toute l’année, les Provençaux comme les touristes vont fêter notre gastronomie avec ceux qui la font : nos grands chefs bien sûr, mais tous les restaurateurs, les hôteliers, les agriculteurs, les viticulteurs, les oléiculteurs. Une kyrielle d’événements exceptionnels sont programmés, sur tout le territoire, dans les villes, dans les villages et même dans les champs et dans les salles d’exposition. Avec plus de 1 000 événements, c’est un voyage à travers nos paysages et nos produits d’exception. À titre d’exemple, une grande fête se prépare autour du Vieux-Port au mois de juin, avec un immense pique-nique et le plus grand cours de cuisine du monde avec des chefs étoilés. Mais nous irons à la rencontre de tous les habitants, d’Aix à Pélissanne, en passant par Cassis ou Saint-Chamas, à travers des centaines d’animations.

Comment faire perdurer l’élan d’une année de fête ?

M. V. : J’accorde une grande importance à la transmission. S’il y a bien un art qui se transmet, c’est la cuisine. MPG2019, c’est aussi une manière de passer le flambeau aux générations futures, de leur transmettre un héritage pour qu’elles s’approprient notre gastronomie.
Bien manger, cela s’apprend, c’est ce que nous faisons déjà dans nos collèges, mais je souhaite que MPG2019 soit aussi le point de départ d’une prise de conscience collective sur les atouts de nos productions locales. Il s’agit de mettre en valeur les petits producteurs et les circuits courts.
C’est pour cela que j’ai aussi donné un coup d’accélérateur à la transformation du Marché d’intérêt national (MIN) des Arnavaux et à celui de Châteaurenard. Ces sites vont prendre une nouvelle dimension pour concilier le développement de l’emploi, les nouveaux comportements alimentaires, le développement durable et l’attractivité de notre territoire.