Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Département des Bouches-du-Rhône

August Photographies : tendance portrait

C'est pour “renouer avec la tradition du portrait chez le photographe” que Clothilde Grandguillot, photographe et diplômée d’anthropologie et Hélène Bossy, diplômée de l’École nationale supérieure de la Photographie d’Arles, ont créé le studio August photographies en 2017 à Marseille.

August est une petite entreprise dynamique qui vient prendre le contrepied de la pratique actuelle du “tout à l’image” en apportant une plus-value artistique, du temps et la sensibilité de deux artistes à la réalisation de portraits “que l’on garde et que l’on transmet”. Équipé d’un studio mobile, August évolue au coeur de l’événementiel et répond à la demande qui consiste à figer un moment marquant au sein d’une entreprise ou d’une commune. “Pour réaliser une belle image, nous aimons prendre le temps de la rencontre et de l’échange. Prendre le temps de la prise de vue, trouver la pose, la belle lumière et offrir à chaque modèle un moment privilégié”, explique Clothilde, photographe et auteure d’un livre, “Ethnologic circus”, qui décrit le monde du cirque qu’elle a étudié pendant dix ans.

Sur des fonds photographiques réalisés par Zeynep Perincek et Stéphane Leroy, des artistes peintres avec lesquels elles aiment collaborer, Hélène et Clothilde travaillent toujours en binôme : “Sur un événement, nous photographions les invités et imprimons les images sur place. Les modèles repartent avec leur portrait dans une jolie pochette”.

UN STUDIO PHOTO MOBILE AU COEUR DES ÉVÉNEMENTS

Au répertoire des événements prestigieux de l’album d’August, la récente exposition Man Ray au Musée Cantini à Marseille mais aussi la célébration des 100 ans de la librairie Maupetit sur la Canebière, ou encore l’événement culturel Marseille Provence 2018 dont le thème “Quel amour !” a beaucoup inspiré les deux photographes. “De la Friche la Belle de Mai au Théâtre Massalia à Marseille, ou encore à Aix-en-Provence au Grand Théâtre de Provence, nous avons la chance de vivre de belles aventures artistiques et humaines dans des lieux culturels variés”, précisent-elles.

Elles aiment aussi installer leur studio au coeur des entreprises, petites ou grandes, dans le cadre d'un événement particulier ou pour réaliser une belle galerie de portraits représentant l'ensemble des collaborateurs. Enfin, elles proposent aux familles de les photographier dans leur intérieur, “nous aimons saisir des instants de complicité mais aussi inviter à la pose et rejouer cet art du portrait que nous proposons ensuite parmi une sélection de tirages papier, d’encadrements ou dans la composition d’un carnet…”.

Évidemment, l’arrêt brutal de l’activité dû à la crise sanitaire a eu des conséquences sérieuses sur la petite entreprise qui néanmoins a bien l’intention de rebondir : “Le côté positif est que nous avons enfin eu du temps pour développer des projets qui nous tiennent à coeur, comme la mise en place d'ateliers dans le domaine du social, en collaboration avec d’autres artistes”, clament-elles.

HOMMAGE À AUGUST ET AUGUSTE

Mais pourquoi cette aventure originale, 100 % féminine porte-t-elle ce drôle de prénom masculin pour la représenter ? “C’est d’abord un hommage à August Sander, le célèbre photographe allemand qui a fait le portrait de l’ensemble de la société allemande au cours du siècle dernier, réuni dans l'ouvrage Hommes du 20e siècle”, précise Hélène. Pour Clothilde : “C’est aussi un clin d’oeil à l’Auguste au nez rouge du monde des circassiens”, dont elle garde de très joyeux souvenirs.