Conseil départemental des Bouches-du-Rhône

Département des Bouches-du-Rhône

Ouest Provence / Pays de Martigues

À Istres, deux projets importants pour améliorer les déplacements dans le bassin d’emploi vont sortir de terre : une ligne BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) et un pôle d’échanges. Des projets très attendus par les habitants et les jeunes Istréens, usagers réguliers des transports en commun.

Ouest Provence / Pays de Martigues

CORNILLON-CONFOUX, FOS-SUR-MER, GRANS, ISTRES, MARTIGUES, MIRAMAS, PORT-DE-BOUC, PORT-SAINT-LOUIS-DU-RHÔNE, SAINT-MITRE-LES-REMPARTS

NOS RÉALISATIONS

SAINT-MITRE-LES-REMPARTS : LE CENTRE-VILLE RETROUVE DE L’ÉCLAT

Du parking Jean-Baptiste Olive en passant par les rues Simiot, Bellefont et Hélène Fournier, des travaux de réfection sont en cours dans le centre de Saint-Mitre-Les-Remparts. Objectif : réhabiliter les voiries communales ainsi que les réseaux d’éclairage public et d’eaux pluviales afin d’embellir le coeur de ville et rendre aux habitants un espace apaisé et agréable, notamment grâce à l’enfouissement des lignes électriques. Si les chantiers des rues Pierre-Puget et Hector-Berlioz sont d’ores et déjà achevés, d’autres projets doivent être finalisés en début d’année 2020.

Le Département a aidé la commune à financer ces travaux à hauteur de 331 800 euros sur les 553 000 nécessaires.

CORNILLON-CONFOUX : UNE MAISON DES ASSOCIATIONS ET UN CITY STADE

Avec plus d’une trentaine d’associations très actives dans la vie de la commune, notamment dans le domaine sportif, la Ville de Cornillon-Confoux a souhaité se doter d’une Maison des associations pour pallier le manque de locaux susceptibles de les accueillir dans des conditions optimales. Avec l’aide du Département, un bâtiment de 250 m2, à l’entrée du village, face aux terrains de tennis, devrait être livré fin septembre. Équipée d’une grande salle multi-activités, d’un mur d’escalade, d’une scène avec des gradins hydrauliques de 200 places, d’une installation scénographique, et de vestiaires, la Maison des associations sera également reliée au club de tennis par une liaison piétonne. Le Département a financé ce projet à hauteur de 686 400 euros.

Pour compléter cet équipement, un city stade de près de 300 m2 a été construit entre l’Espace Pièle et le terrain de bicross, et mis à disposition de l’école primaire pour les cours d’éducation physique. Le Département a soutenu la commune dans cette réalisation pour près de 28 000 euros, soit 31 % du montant total.

PORT-SAINT-LOUIS-DU-RHÔNE : DES TRAVAUX POUR LES INSTALLATIONS COLLECTIVES CONCHYLICOLES

Sur le secteur du Mazet, la Ville de Port-Saint-Louis-du- Rhône va entreprendre à compter de septembre prochain des travaux de remise en état des installations collectives de conchyliculture. Le chantier rendu nécessaire par le vieillissement des structures consiste notamment à réviser les systèmes de traitement des eaux de nettoyage des coquillages. Il devrait s’achever fin 2019 permettant au mas conchylicole, situé dans le pôle nautisme et mer de Port-Saint-Louisdu- Rhône, une modernisation de ses équipements.

L’intervention du Département, à hauteur de 63 386 euros soit 60 % du montant total des travaux a été décisive pour le devenir de la filière conchylicole sur ce territoire .


MARTIGUES : UNE VOIE VERTE POUR SE DÉPLACER AUTREMENT VERS LE CENTRE-VILLE

Entre la gare de Lavéra et l’avenue Ziem, la Ville de Martigues a réalisé une nouvelle voie verte permettant aux usagers de rejoindre le centre-ville à pied ou en vélo.

Cet aménagement pour des modes de déplacement doux vient compléter le premier tronçon déjà réalisé entre le quai d’Alsace et le parking Ziem. D’une longueur de 2,1 kilomètres, la voie verte s’inscrit dans la future véloroute V65, un itinéraire cyclable qui devrait permettre à terme de relier Nice aux Saintes-Maries-de-la- Mer.

Le Département a financé la création de cette piste cyclable à hauteur de 275 190 euros, soit 60 % du montant des travaux.


PORT-DE-BOUC : L’AVENIR S’ÉCRIT À LA MAISON DES PROJETS

Ils sont 4 000 citoyens à avoir franchi la porte de la Maison des projets en un an. Ouvert en 2017, ce lieu de rencontres est installé dans l’ancienne halle à marée, inoccupée depuis 2009. Dans le cadre des nouveaux projets de rénovation urbaine, la municipalité a décidé d’en faire la référence pour la concertation des aménagements de la ville.

Ici, commerçants, habitants, associations peuvent venir donner leur avis sur les futurs travaux de la commune comme la voirie, la création d’espaces extérieurs ou de parkings. Au total, ce sont plus de 1 200 m² qui ont été rénovés et agencés avec la création de bureaux, de salles de réunion et d’un amphithéâtre pouvant accueillir 90 personnes.

Cette Maison des projets a bénéficié d’une subvention de 157 000 euros sur les 372 000 euros du montant total du chantier.

GRANS : À L’ÉCOLE MATERNELLE, UNE COUR PLUS GRANDE ET PLUS CONFORTABLE

Face à l’augmentation du nombre d’élèves de l’école maternelle Jacques-Prévert, la Ville de Grans a réalisé en 2018 une extension de 400 m2 de la cour permettant aux 180 enfants de bénéficier d’une aire de détente adaptée et sécurisée sur une superficie de 1 238 m2. Cet agrandissement s’est également accompagné de la création de nouveaux jeux marqués au sol. Pour aménager la cour, une réfection du réseau pluvial a été conduite ainsi que des travaux de terrassement (décaissement, mise en forme, bordure, pose de revêtement en enrobé).

Cette opération d’un montant total de 72 350 euros a été financée à hauteur de 70 % par le Département, soit 50 645 euros, dans le cadre de son aide aux travaux de proximité.

MIRAMAS : LES ESPACES SPORTIFS RÉNOVÉS

Le stade des Molières et la piscine d’été attenante sont autant d’équipements sportifs indispensables aux Miramasséens.

C’est pourquoi la mairie a décidé en 2018 d’entreprendre des travaux d’envergure pour rénover le stade, plus particulièrement son toit et ses tribunes. Des problèmes d’étanchéité qui venaient dégrader les vestiaires et les bureaux ont été résolus par l’application de produits renforçant l’étanchéité et la réalisation de travaux conformes. La piscine a également fait l’objet de nombreuses réparations : mise à neuf d’une longueur de bassin, changement de carrelages au sol, réseaux d’eau modifiés et fuites étanchéisées.Ces deux équipements utilisés notamment par les scolaires et les clubs sportifs sont depuis l’été dernier à nouveau opérationnels.

Un double chantier dont le Département est partenaire à hauteur de 246 836 euros.

ISTRES UN NOUVEL ESPACE POUR LES PERSONNES DU BEL ÂGE

C’est une nouvelle construction de 300 m² que la municipalité a décidé de lancer en plein centre-ville. Cet équipement dont les travaux viennent de débuter et dont l’ouverture est prévue pour la rentrée 2019 a pour principale vocation d’accueillir les personnes du Bel Âge et de leur proposer de nombreuses activités gérées par le CCAS de la ville.

Outre la salle principale, véritable lieu de vie, des espaces seront aussi aménagés en cafétéria, foyer ou salles d’activités. Par ailleurs, un espace extérieur permettra de faciliter les sorties. Afin de mutualiser ce nouveau lieu, d’autres publics istréens y seront accueillis pour profiter pleinement de l’ensemble des prestations proposées.

Sur les 838 000 euros nécessaires à la réalisation de ce lieu, le Département a apporté une aide financière de 320 000 euros.

PORT-DE-BOUC LE NOUVEAU VISAGE DE L’AVENUE JULIAN-GRIMAU

Démarrés l’hiver dernier, les travaux menés par la Ville de Port-de-Bouc pour la rénovation de l’avenue Julian Grimau ont pris fin cet automne. Cette artère, l’une des plus empruntées de la ville, nécessitait en effet une réhabilitation pour répondre aux différents usages de circulation de cet axe structurant de l’entrée de ville.

Le chantier a permis la refonte de l’enrobé de la chaussée, la pose de ralentisseurs, un nouvel éclairage public à base de leds plus économes en énergie, la création de trottoirs pour les piétons de chaque côté de l’avenue et de passages piétons à proximité des arrêts de bus ainsi qu’une révision du stationnement.L’aménagement paysager de l’avenue a également été revu avec notamment la plantation d’arbres sans contraintes d’arrosage.

Les travaux ont été financés à hauteur de 960 000 euros par le Département, soit 80 % de l’investissement.


ISTRES : “LE PODIUM”, NOUVEAU COMPLEXE SPORTIF DU QUARTIER TRIGANCE

Au coeur du quartier Trigance, un nouveau complexe sportif baptisé “Le Podium” a vu le jour à la rentrée dernière. Inauguré le 6 octobre dernier, cet équipement de proximité pour la pratique sportive faisait jusqu’alors défaut dans cette zone urbanisée d’Istres.

Doté à l’extérieur d’un plateau sportif multiactivités et d’un parking, le bâtiment abrite un gymnase polyvalent ouvert aux associations et aux scolaires, un auditorium de 200 places, des salles d’escrime, de tennis de table et de boxe, et des locaux administratifs et techniques.

Le Département a soutenu la Ville d’Istres dans la réalisation de cette nouvelle structure à hauteur de 3,6 millions d’euros, soit 52 % de l’investissement total.


CORNILLON-CONFOUX : L’ÉCOLE PRIMAIRE IGOR-MITORAJ PLUS FONCTIONNELLE

La mairie de Cornillon-Confoux a jugé qu’il était temps de réhabiliter la partie ancienne de l’école primaire Igor-Mitoraj.

À la rentrée dernière, les 147 élèves ont donc pu étudier dans deux nouvelles classes et profiter de la partie extérieure du préau : toitures, carrelages, plafonds, menuiseries, plomberie, électricité, chauffage, peintures, sols souples et bien sûr rampe PMR (Personne à mobilité réduite) ont constitué l’ensemble des travaux d’amélioration.

Le village de Cornillon-Confoux a vu de nouveaux arrivants s’installer notamment dans des constructions nouvelles. Les 1 398 habitants apprécient la douceur de vivre à proximité de la grande ville qu’est Martigues.

Les enfants et le personnel enseignant travaillent donc dans des conditions agréables avec des bâtiments refaits.

Le Département a été présent à hauteur de 50 % dans le financement de ces travaux, soit 57 050 euros.


FOS-SUR-MER : DES TABLEAUX NUMÉRIQUES INTERACTIFS POUR CHAQUE ÉCOLE

Quarante tableaux numériques ont été installés dans les écoles de Fos-sur- Mer, un par classe. La Ville a souhaité travailler avec les représentants de l’Éducation nationale au déploiement d’une solution informatique comprenant des tableaux numériques interactifs pour les classes mobiles mais aussi pour l’ensemble des classes élémentaires des cinq groupes scolaires.

Ainsi, les 7 classes de l’école Jean-Giono, les 8 classes de l’école d’Arbaud, les 8 classes de l’école Mazet, les 9 classes de l’école Del Coeso et les 8 classes de l’école Gerachios ont bénéficié de ce dispositif.

Le tableau numérique interactif permet en effet une souplesse dans la présentation des éléments proposés aux élèves pendant le cours. Il s’agit d’un support pour le multimédia (texte, image et son) qui autorise l’affichage de documents numériques, la modification de ces documents ou l’enregistrement d’une séance de cours. Ce nouveau moyen facilite l’activité des élèves au tableau grâce à une manipulation simple des fonctionnalités intégrées et jusqu’alors externes au tableau classique : feutres multicolores, déplacement d’objets, instruments géométriques, etc.

Le personnel enseignant a bénéficié de formations pédagogiques et techniques afin de maîtriser la bonne pratique de ce tableau.

Le Département s’est engagé pour 60 000 euros dans l’achat de ce nouvel outil numérique.


PORT-SAINT-LOUIS-DU-RHÔNE : LE COLLÈGE OUVRIRA À LA RENTRÉE 2018

En septembre prochain, les collégiens saint-louisiens feront leur rentrée dans un collège flambant neuf. Le Département a en effet investi près de 30 millions d’euros pour la reconstruction délocalisée du collège Robespierre.

Situé au nord de Port-Saint-Louis-du-Rhône, sur un terrain de 17 800 m2, le nouvel établissement pourra accueillir 600 élèves et sera équipé d’une demi-pension pour 450 collégiens, d’un gymnase, d’un plateau sportif et d’un amphithéâtre.

Les bâtiments et le site ont fait l’objet d’une attention particulière sur la qualité environnementale notamment grâce à une conception bioclimatique.


PORT-SAINT-LOUIS-DU-RHÔNE : UNE PISCINE MUNICIPALE POUR LES ÉCOLES

À Port-Saint-Louis-du-Rhône, la construction d’une piscine éducative sur un terrain de 7 000 m2 au coeur de la plaine sportive, à proximité des établissements scolaires, devrait démarrer en juin prochain. Cet équipement sportif fait jusqu’à présent défaut aux habitants, notamment aux scolaires trop éloignés des autres communes pour permettre l’enseignement de la natation.

Le complexe destiné à un large public sera composé d’un bassin sportif de 25 mètres, d’un bassin ludique pour les bébés-nageurs et les cours d’aquagym, et d’espaces extérieurs aménagés.

Le coût des travaux s’élève à 5,74 millions d’euros financés à 50 % par le Département dans le cadre de son partenariat avec la Ville portant sur 2017-2019.


MARTIGUES : UNE NOUVELLE ÉCOLE ET UN JARDIN D’ENFANTS

À Martigues, dans le quartier Jonquières, pour répondre aux besoins des familles toujours plus nombreuses, une école maternelle, un restaurant scolaire et un jardin d’enfants ont ouvert leurs portes à la rentrée 2017.

Le nouvel ensemble de près de 1 000 m2 baptisé “Madeleine Chauve” a apporté une réponse concrète aux problèmes de surfréquentation rencontrés jusque-là par les établissements scolaires du quartier.

Le Département a soutenu la commune dans la réalisation de ces équipements à hauteur de 600 000 euros, soit 50 % de l’investissement.


MIRAMAS : AVEC LE VILLAGE DES MARQUES, UNE DÉVIATION ET UN CENTRE-VILLE APAISÉ

À Miramas, l’ouverture du Village des Marques en avril 2017 a nécessité en amont des aménagements routiers pour sa desserte. L’entrée ouest de Miramas a donc été requalifiée et une déviation routière créée. Ce contournement a permis au boulevard Aubanel, qui constitue l’entrée de ville de Miramas, d’être délesté d’un lourd trafic de transit, notamment de poids lourds.

Ainsi libéré et apaisé, le boulevard Aubanel se transformera dans les prochains mois en parc de circulation avec des espaces dédiés aux différentes fonctionnalités : réduction des voies de circulation à 2x1 voie, pistes cyclables, zones de stationnement, cheminement ombragé, balade urbaine avec jeux, jardins et aménagements paysagers. Les travaux en cours devraient s’achever fin 2018.

Le Département s’est engagé aux côtés de la Métropole, à hauteur de 5 millions d’euros, pour les travaux concernant la desserte du Village des Marques et la requalification du boulevard Aubanel.


MIRAMAS : LE PLUS GRAND STADE COUVERT DE FRANCE

Porté par la Métropôle Aix-Marseille-Provence, le nouveau stade couvert d’athlétisme de Miramas dont la livraison est prévue au printemps 2018 fait partie des équipements sportifs les plus emblématiques du Sud de la France.

Voué à accueillir des rencontres sportives locales, nationales et internationales de haut niveau dans 17 000 m2 de bâtiment, il sera équipé d’une piste de 200 mètres, de 6 couloirs, d’une piste centrale de 60 mètres et d’une tribune d’une capacité de 5 500 places assises à 7 500 places. Ouvert aux athlètes professionnels comme aux amateurs, il sera également accessible au sport scolaire et polyvalent pour l’accueil de spectacles sportifs.

Sa construction a nécessité un investissement de 22 millions d’euros financés à hauteur de 40 % par le Département.


FOS-SUR-MER : DES TRAVAUX POUR VALORISER LE CHÂTEAU DE L’HAUTURE

Site médiéval sur les hauteurs de Fos-sur- Mer, le Château de l’Hauture ou Castrum de Fossis a conservé son enceinte, deux tours de défense, deux portes et une église classée Monument historique. Il figure comme un site patrimonial exceptionnel du début du MoyenÂge en Provence.

Des travaux pour la mise en valeur du site ont donc été entrepris permettant notamment de créer un véritable parvis en pierre, un accès pour les personnes à mobilité réduite et des aménagements paysagers de l’ensemble de l’espace de 5 000 m2.

Enfin, un sentier piétonnier a été aménagé, partant de l’entrée du cimetière jusqu’à la tour nord-ouest du château. Il permet ensuite d’accéder à la terrasse de l’ancien château d’eau, pour une vue imprenable sur le golfe de Fos.

Le Département a soutenu la commune dans ce projet à hauteur de 180 000 euros, soit 30 % de l’investissement.


PORT-DE-BOUC : DES AMÉNAGEMENTS POUR PLUS D’ATTRACTIVITÉ

Situé à proximité d’un nouveau programme d’habitat de 500 logements et de la nouvelle caserne de pompiers, le complexe sportif Unia au nord de la ville a étoffé ses équipements pour répondre aux besoins des habitants.

Ainsi, il comprend désormais un nouveau court de tennis et trois terrains de tennis couverts, une pelouse synthétique sur le grand stade et une tribune ou encore un parcours de santé… Ces travaux financés à 50 % par le Département s’inscrivent dans le cadre du partenariat signé avec la commune pour 2017-2019.

Ce dernier pour lequel le Département mobilise plus de 5 millions d’euros au total, comprend également la rénovation de la place de la Respelido en plein coeur de Port-de-Bouc, avec notamment l’amélioration du stationnement, un espace de livraison, la création d’une rampe végétalisée pour l’accessibilité des personnes à mobilité réduite, la mise en place d’une circulation à sens unique et d’arrêts minute.


PORT-DE-BOUC : CRÉATION D’UN CENTRE DE SECOURS

Dans le quartier Carcaras, le Département a financé à hauteur de 5 millions d’euros la construction d’un nouveau centre de secours pour le Service départemental d’incendie et de secours (SDIS).

Bâti sur un terrain de plus de 20 000 m2, le centre est opérationnel depuis fin août 2017 et couvre en priorité la ville de Port-de-Bouc. Mais son intervention peut également porter, en 2e appel, sur les communes de Fos-sur-Mer, Martigues et Saint-Mitre.

Au total, 82 personnes travaillent dans ce centre dont 29 sapeurs-pompiers professionnels et 52 sapeurs-pompiers volontaires.


GRANS : UN PARC URBAIN SPORTIF EN CONSTRUCTION

Les travaux pour la réalisation d’un parc urbain sportif sur le site de la fontaine Mary-Rose ont démarré en 2017. Ils consistent principalement à aménager un parc sportif en prolongement des équipements existants (stade de football, tribunes, vestiaires, terrain de rugby) par la construction d’un gymnase multi-activités polyvalent d’environ 1 800 m², la restructuration d’une buvette, la réhabilitation des sanitaires publics et du bâtiment existant sur le site de la Gaillère.

L’objectif de la commune est de proposer aux habitants un parc de nature sportif, accessible depuis le centre-ville par des cheminements doux le long des berges de la Touloubre pour une pratique familiale et sportive. La piste cyclable le long de la Touloubre est déjà en service et la deuxième phase de travaux est en cours.

Le coût global des opérations s’élève à 9,3 millions d’euros financés à hauteur de 5,5 millions d’euros par le Département.


ISTRES : UN PORT À HAUT NIVEAU DE SERVICES SUR L’ÉTANG DE BERRE

Porté par la Ville d’Istres, le projet d’extension et de réaménagement du port des Heures Claires sur l’étang de Berre permettra à la fois de doubler le nombre d’anneaux et d’accueillir un quai destiné à la future navette trans-étang.

À terme, c’est un port de plaisance à haut niveau de services qui doit voir le jour. Sous la maîtrise d’ouvrage de la Métropole Aix-Marseille-Provence, les travaux, qui démarreront dans quelques mois, devront répondre aux nouveaux besoins pour la plaisance et les activités nautiques ainsi qu’aux exigences du statut de “station classée de tourisme”. Ils consisteront à doubler le nombre d’anneaux soit 350 au total, à aménager la plage sud, à créer une zone technique, des locaux de stockage du matériel avec hangar et un bâtiment neuf pour la capitainerie.

Enfin, des commerces seront implantés au centre du port. Ce chantier s’inscrit dans une démarche visant une labellisation “Port Propre”. Le nombre de places de parking sera porté à 220 contre 88 actuellement. Aux côtés de la nouvelle capitainerie et de surfaces commerciales spécialisées, la future base nautique, fréquentée régulièrement par un millier d’Istréens, sera adaptée à l’accueil de personnes à mobilité réduite, comme l’ensemble des installations.

Le Département finance cette opération à hauteur de 4,4 millions d’euros sur un montant total de 13,5 millions d’euros.


SAINT-MITRE-LES-REMPARTS : UN NOUVEL ESPACE DE LOISIRS ENVIRONNEMENTAL

À l’arrière de la plage d’Arthur, dans le secteur de Massane, un espace de loisirs en pleine nature dédié à l’environnement de l’étang de Berre va voir le jour.

Porté par la commune, ce projet baptisé “Espace Yves Cousteau” regroupera une base de loisirs avec une rampe de mise à l’eau des embarcations légères, des aménagements pour la pratique du sport, les loisirs et la détente et des jardins pédagogiques communaux en lien avec la zone agricole de Massane. Au regard de sa situation, cet espace préservera le milieu naturel notamment les espèces protégées du site, les ruisseaux et la ripisylve.

Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un vaste programme engagé par la commune pour la réappropriation du littoral.

Il est soutenu par le Département à hauteur de 284 400 euros sur un montant de 474 000 € dans le cadre d’un partenariat avec la Ville pour la période 2017-2019.